© 2019 Forma Urbis. Tous droits réservés

Caractéristiques de la maquette pour les animateurs de l'atelier :
Échelle maison: 1/6e
Échelle village: 1/100e
Nombre de pièces à monter: 340
Temps de montage approximatif: 45mn
Nombre d'enfants pouvant travailler à la construction: de 10 à 15. S’il y a moins d'enfants, possibilité d'un montage partiel de la maquette.
Dimensions au sol maison: 1m20 par 1m20
Hauteur maison: 1m
Dimensions village: 30cmx30cmx5cm
Plan de montage succinct :
Après avoir analysé le plan archéologique et ses remaniements, les enfants commencent par installer les poteaux puis les blocs de torchis pour constituer les quatre murs. Ensuite ils construisent le grenier qui viendra supporter avec la sablière haute les supports de la toiture. La dernière étape architecturale consiste à placer les plaques constituant la couverture végétale. Toutes ces opérations se font par simple emboîtage des différents éléments.
Une fois la maison construite, les enfants mettent en place sur chaque face les chemins bordant la maquette ainsi que le drain d'évacuation des eaux pluviales. Ceci leur permet de replacer la maison qu'ils viennent de construire dans un contexte plus vaste qu'ils appréhendent pour finir à l'aide de la petite maquette du village en replaçant les différents habitats (dont celui qu'ils viennent de construire) dans un contexte archéologique plus riche (élevage, agriculture, axe de circulation au sein du village...).

Cette maquette a été réalisée dans le cadre d'un projet de développement et d'accessibilité du patrimoine des pays du Forez.
L'objectif étant de sensibiliser le public et les jeunes en particulier aux différents marqueurs spatiaux de leur région au fil des différentes périodes historiques et ainsi de mieux comprendre certaines structures telles que l'habitat protohistorique au travers de cette maquette.
De concert avec la conservation du musée, le service du patrimoine des pays du Forez et la DRAC Rhônes-Alpes; la maquette a été conçue de manière à pouvoir faire comprendre aux enfants participants au montage les différentes problématiques archéologiques posées par le rapport de fouille (fouille archéologique du chantier Saint Paul à Roanne) :
Travail sur le plan de fouille et la superposition d'habitats (trous de poteaux, épaisseur du clayonnage, orientation multiple des différents plans de construction au fil des générations...).

 Habitat gaulois démontable (IIe s. av. J.-C)

-Comprendre la technique du clayonnage et son ordre de montage : poteaux, clayonnage, torchis.
-Appréhender les techniques de construction des charpentes (voliges, poutre faîtière, toit à quatre pans) et leurs modes de couvertures végétales.
-Aspect réaliste des différents matériaux employés ( torchis, couverture végétale, sol de la maison en argile avec inclusion de charbons).
-Replacer la construction de cet habitat dans l'environnement archéologique proche (pas une seule maison, mais tout un village avec certainement des activités agricoles proches tel que l'élevage et la culture).