Plateau et boîte de rangement livrés avec la maquette.

press to zoom

Premier type d'échafaudage dit "vertical". Négatif des trous de boulin sur les murs.

press to zoom

Voûte brisée avec trous de boulin et contreforts simples

press to zoom

Plateau et boîte de rangement livrés avec la maquette.

press to zoom
1/13

Objectifs archéologiques et pédagogiques de la maquette:


- Appréhension et compréhension d'une architecture de superposition permettant par le simple jeu des forces architectoniques (pesanteur, pression verticale et latérale des blocs, joints vifs…) la construction de monuments imposants.


- Quelles solutions architecturales apporter aux problèmes des pressions dans un monument (contrefort, arcs boutant, voûtes…) et par là même créer de nouvelles caractéristiques architecturales.


- Visualisation du parcours des matériaux au fil de l'élévation du monument par les échafaudages entre autres.


- Sensation des textures des matériaux employés (pierre, bois…)
 

Principes architecturaux démontrés :


- La voûte plus haute que la voûte romane exerce des pressions latérales de plus en plus hautes ce qui entraîne des murs porteurs plus épais et l’emploi de contreforts massifs à simple et à double volé.


- L’autre conséquence de ces pressions est l’utilisation d’un appareillage (dimensions des blocs) imposant.


- Compréhension des différents types de trous de boulins: forme ronde, carrée, traversante...


- Construction d'échafaudages différents. Un premier type appelé "vertical" et un second dit à "palier décalé".


- Simulation d’une végétation extérieure pour appréhender les limites architecturales du bâtiment.


- Imitation de la pierre et de sa coloration sur une partie de la maquette (sol).

Problématique des trous de boulin, contreforts et échafaudages